Le Shiatsu fait partie  des médecines non conventionnelles prises en compte par le parlement de Bruxelles au même titre que l’homéopathie, la Médecine Chinoise, la Naturopathie, la Médecine Anthroposophique, la Phytothérapie, la Chiropratique et l’ Ostéopathie. Comme les autres pratiques « naturelles », le Shiatsu est complémentaire à la médecine occidentale en ce sens qu’il s’inscrit dans une logique préventive, d’entretien et d’amélioration de la santé.

Au Japon, le SHIATSU est reconnu officiellement par le Ministère japonais de la Santé comme une médecine à part entière depuis 1954.

En France il est reconnu par l’Etat en 2015 dans le domaine de la prévention. Les autorités reconnaissent son intérêt en stipulant:

« Le praticien va aider la personne en demande à garder ou à retrouver un équilibre sur le plans physique, émotionnel et psychique par un travail de rétablissement de la circulation énergétique à l’aide de pression et par une relation d’aide ».

Définition

Mise en oeuvre du Shiatsu. [en savoir plus]

Origines

De la Chine au Japon, l’histoire du Shiatsu. [en savoir plus]

Maitre Ryotan Tokuda

Portrait de ce moine Médecin. [en savoir plus]